Étiquette : louer un garage

Louer un appartement, le Koh Lanta des temps modernes

Louer un appartement, le Koh Lanta des temps modernes

Dans la vie, il faut savoir accepter de faire des choses désagréables. Il y a les examens, les premiers entretiens d’embauche, les premiers râteaux. Généralement, l’expérience et la préparation sont les maîtres mots du succès. Dans cette bouillie de choses désagréables, rien n’est plus éreintant que la recherche d’un appartement. Voici quelques clés pour trouver ce que vous recherchez de manière efficace, sans vous faire flouer.

1.     Constituer son dossier

De manière générale, la demande d’appartement est environ 10,000 fois supérieure à l’offre. Vous pouvez d’ailleurs multiplier ce nombre par 10 si vous recherchez un appartement dans la capitale. Votre dossier sera votre vitrine et il est donc impensable d’aller visiter un appartement sans un dossier complet et solide.

Faisons d’abord un point sur les documents indispensables. Les agences ou les propriétaires demandent toujours les mêmes documents, à savoir (à adapter selon votre situation professionnelle) :

– une photocopie recto / verso de votre carte d’identité ou passeport

– une photocopie de votre carte étudiant et votre certificat de scolarité

– vos trois derniers bulletins de salaire

– votre contrat de travail ou une attestation de votre employeur

– votre dernier avis d’imposition sur le revenu

– votre taxe foncière

– votre relevé d’identité bancaire

– vos anciennes quittances de loyer

– une attestation d’Assurance Multirisques Habitation

– votre dernière facture EDF

– extrait Kbis pour les indépendants

– dans le cas où vous ayez un garant, il devra fournir tous ces mêmes documents (si vous pouvez, prenez un garant, ça rassure les agents).

Seulement, au moment de visiter votre appartement, vous serez 10 à avoir un dossier convenable et complet. Alors n’hésitez pas à en rajouter pour faire bonne impression :

– écrivez quelques lignes vous présentant en tête du dossier (par exemple, « je m’appelle Eduardo, et je cultive des oranges pour Tropicana depuis 15 ans »)

– faites un sommaire et numérotez les pages de votre dossier

– ajoutez un CV, ça fait toujours bonne impression

– reliez le tout, ça vous coûtera 2 euros.

2.     Rechercher son appartement

Il est maintenant temps de vous attaquer à la recherche à proprement parler.

Votre première option est de vous aventurer sur les sites de locations immobilières. Commencez par rechercher sur les sites qui vous permettent de traiter directement avec les propriétaires de logements. Vous éviterez ainsi de payer les frais d’agence qui s’élèvent en général à un mois de loyer. Il y a par exemple  PAP (Particuliers à Particuliers) ou encore LocService.fr qui propose un service inversé : ce sont les propriétaires qui vous contactent. En deuxième ressort, visitez les sites Se Loger, Paru Vendu, Acheter Louer ou encore Explorimmo. Des agences y postent régulièrement leurs annonces donc créez-vous des alertes de manière à être prévenu en exclusivité lorsqu’une annonce correspondant à vos critères arrive en ligne. HomeNGo, petit nouveau du secteur, mérite aussi d’être visité. En mettant l’accent sur l’ergonomie, ce site permet de faire des tris très simples et donc de s’y retrouver facilement.

Votre deuxième option, plus classique, consiste à acheter la publication papier de Particuliers à Particuliers. Ce petit recueil d’annonces sort tous les jeudis et vous coûtera la modique somme de 2,95 € dans les bureaux de tabac, kiosques, gares,… Achetez le jeudi, tout est déjà loué le jeudi soir !

Vous pouvez aussi, aller toquer à la porte des agences immobilières des quartiers/arrondissements qui vous intéressent. Ils sauront vous indiquer si un bien correspondant à vos critères est actuellement disponible. Renseignez-vous sur le site du portail immobilier Consortium Immobilier, si vous souhaitez trouver un bien dans les quartiers qui vous plaisent.

ATTENTION : certaines agences vous vendent des listes d’appartement, il ne faut surtout pas les acheter. Pour plus de détail, vous pouvez lire cet article du Figaro qui résume parfaitement la situation.

3.     Visiter sa sélection

NE VOUS PRECIPITEZ PAS ! Avec un peu de patience, vous trouverez chaussure à votre pied. Il faut aller au-delà de la première impression pour ne pas se planter et rater un détail essentiel.

Voici les points auxquels il faut s’attacher sans compter son temps :

– étudiez les parties communes de l’immeuble. Y a-t-il un digicode ? Un gardien ? Des locaux professionnels qui pourraient vous déranger ? Une possibilité pour louer un garage ou un box ?

– passez en revue tous les détails de l’appartement, en mettant l’accent sur les points suivants :

1. Bruit général de l’appartement et épaisseur des murs (crucial dans une colocation…)

2. Fonctionnement des fenêtres et isolation générale

3. Chauffage (centralisé ? électrique ?)

4. Tuyauterie (usée ? traces d’humidité ?)

5. Prises et câblage, et possibilité d’entreposer vos box internet à proximité

6. Luminosité et exposition de l’appartement

7. Nature et état du chauffe-eau

8. Equipements de la cuisine (plaques chauffantes ? gaz ? branchements pour machine à laver ?)

9. Imaginez l’emplacement de TOUS vos futurs meubles. Comme le disait Pierre Dac, « On croit souvent qu’un appartement est bas de plafond, alors qu’il est tout simplement haut de plancher ».

10. Aurez-vous de la place pour stocker entre particuliers ?

Si un appartement vous convient, c’est le moment d’appliquer vos meilleures techniques de speed dating et de marquer l’agent ou le bailleur en 5 minutes. Il faut que dans les jours qui suivent, il se rappelle de vous. Parlez-lui de vos études, de vos parents, de votre passion (sauf si c’est la batterie, il pourrait penser que ça peut poser problème).

Dans les jours qui suivent, ne lâchez rien, appelez-le jusqu’à obtenir les clefs.

4.     Hello Ikea

Vous n’avez certainement pas besoin de conseils à ce sujet, mais réfléchissez-y à deux fois avant de vous jeter sur leurs gâteaux au chocolat.

On a oublié quelque chose ? Commentez les amis, commentez !

A noter: Si vous cherchez un bien dans le Sud de la France l’Agence Immobilière Marseille pourra vous aider à trouver le bien tant attendu !

Quatre astuces pour faire de l’argent avec sa maison

Quatre astuces pour faire de l’argent avec sa maison

Malgré ses airs de spam agressif, ce titre n’est pas annonciateur d’une entourloupe visant à vous soutirer tout votre argent. Vous, futur vacancier – ou actuel dépensier –, qui êtes à l’affût de bons plans pour vous faire un peu d’argent, votre remède magique ne se trouve pas plus loin que dans votre propre logement. Voici quatre moyens pour que votre maison ou appartement vous paye vos vacances ou votre prochaine session de soldes.

1. Transformez votre maison en hôtel

Si vous partez en vacances, votre logement va se retrouver vide pendant toute la durée de votre séjour. Et si vous permettiez à des vacanciers d’en profiter ? Une myriade de services internet se sont développés pour offrir à des particuliers la possibilité de se louer leurs appartements. Face à des lecteurs aguerris comme vous, plus besoin de présenter AirBnB, le champion en la matière. Dans la location courte durée, d’autres plateformes ont vu le jour récemment, avec en tête de file des entreprises comme Sejourning, Morning Croissant, Wimdu ou encore BedyCasa. Ces dernières, en pleine croissance, ont chacune leurs spécificités : allez y jeter un coup d’oeil !

Si vous souhaitez louer une chambre de votre logement sur une plus longue période, il est préférable de se tourner vers des prestataires comme Chambre à Louer, site spécialisé dans la location de moyenne et longue durée.

Enfin, pour les plus partageurs d’entre vous, vous pouvez partir gratuitement vous loger chez un particulier en France ou à l’étranger, à condition de laisser les clefs de votre propre logement à votre hôte. Le service de référence dans l’échange de maison est Guest to Guest, oserez-vous ?

NB : pour plus d’informations sur la fiscalité liée à ces pratiques, c’est par là !

Costockage.fr, premier garde-meuble entre particuliers!

Assurance comprise! 

 2. Créez un mini-centre de stockage

En faisant un petit rangement chez vous, vous pourrez rapidement vous rendre compte que votre logement regorge d’espaces vides. Entre votre grenier inutilisé, votre cave à moitié vide et la chambre d’enfant de votre fils marié depuis 10 ans, il y a de quoi payer vos futures vacances. Costockage, service lancé en juin 2013 par nos précieux soins, vous propose en effet de mettre vos espaces vides en location à des personnes recherchant un espace de stockage. Louer un box de stockage dans un centre classique à Paris, Marseile ou Lyon, et ailleurs, est en effet hors de prix et poussera de nombreux clients vers votre humble demeure. Quelques cartons pour des euros, que demande le peuple?

3. Rentabilisez votre place de parking

Troisième espace à rentabiliser : votre parking. Caché derrière le portail de votre jardin, cette petite place de stationnement perso a le pouvoir de faire des heureux. En vous inscrivant sur des plateformes comme Parkadom, Monsieur Parking ou MobyPark, vous pourrez louer votre garage à des automobilistes qui s’arrachent les cheveux pour trouver une place.

4. Transformez votre jardin en terrain de camping

Cher propriétaire de jardin : votre herbe grasse et bien taillée peut faire des heureux ! Vous avez désormais la possibilité de louer votre jardin (ou une partie de celui-ci) à des touristes à la recherche d’un terrain de camping. Malin non ? Deux prestataires principaux sur ce marché : Gamping et Campe Dans Mon Jardin. Qui sait, l’un de vous accueillera peut-être Franck Dubosc sous sa magnifique tente « 2 secondes ® ».

Quoi ? Nous avons osé oublier quelque chose ? Faites-le nous savoir en commentaire, juste en dessous. Voila. Merci. Salut.