Interview de Maxime, étudiant costockeur pendant son échange aux Etats-Unis

Interview de Maxime, étudiant costockeur pendant son échange aux Etats-Unis

Nous rencontrons Maxime, un de nos costockeurs qui nous raconte son expérience du Costockage !

Pourquoi as-tu eu besoin d’un garde-meuble ?

Pour ma dernière année à l’ESSEC, j’ai choisi de partir faire un semestre en échange aux Etats-Unis. Je n’allais donc pas être à Paris de juillet à décembre et j’ai rendu mon appartement en juin. Toutes mes affaires rentraient dans ma voiture… à part le lit ! Je l’ai donc stocké chez un autre étudiant trouvé sur Costockage et j’ai pu le récupérer à mon retour en janvier.

Comment as-tu entendu parler de Costockage?

J’en avais entendu parler à l’ESSEC puisque j’ai été en cours avec Adam, l’un des cofondateurs de Costockage. Et je suis bien tombé puisqu’en juin dernier, le site s’ouvrait au grand public juste au moment où j’en avais besoin !

Stocker chez un particulier
Comment s’est passé le costockage?

Tout s’est super bien passé. J’ai eu un très bon contact avec la personne qui a gardé mon lit. Il a été réactif à mes messages et le courant est tout de suite passé quand je suis venu lui déposer mes affaires. Quand je suis revenu 6 mois plus tard, il avait déjà descendu mon lit de la mezzanine où il était stocké, près à être embarqué !

Costockage.fr, premier garde meuble entre particuliers!

Pas cher et pratique, assurance comprise! 

Tu saurais nous dire combien tu as économisé grâce à Costockage?

J’ai payé à peine 100€ pour stocker mon lit 6 mois. J’avais envisagé de passer par un garde meuble traditionnel, mais ce n’est vraiment pas pratique : pas d’affichage des tarifs (il faut demander un devis), les box ne sont généralement pas divisibles donc on paye plus d’espace que nécessaire… Et surtout, c’est atrocement cher : la plus petite taille de box était proposée à 60€ par mois !

L’autre solution, c’était de louer un utilitaire pour mon déménagement, mais comme je ne revenais pas à Paris je ne pouvais pas le rendre dans la même agence… La facture montait alors rapidement autour de 200-300€, une somme que j’aurais dû payer à nouveau en janvier pour ramener mon lit à Paris!

Bref, sans Costockage, je n’aurais juste pas pu conserver mon lit. Les solutions alternatives coûtaient plus cher que de racheter un nouveau lit à mon retour !

Utilises tu d’autres services de consocoll?

Ma famille habite à Nantes donc quand j’y retourne, je passe régulièrement par BlaBlaCar pour proposer à des covoitureurs de se joindre à moi. Sinon, mon voyage aux Etats-Unis a été l’occasion d’utiliser pour la première fois Couchsurfing et Airbnb, et ça m’a décidé à accueillir également des touristes chez moi à Paris !

Un conseil pour les costockeurs qui font leur recherche?

Foncez ! J’aimais déjà le concept sur le papier, mais j’ai pu voir qu’en pratique ça fonctionne très bien. En plus, le service client est excellent : quand j’étais confronté à un bug au lancement du site ou quand j’ai eu un souci de carte bancaire pendant mon voyage, Costockage m’a chaque fois aidé à régler le problème rapidement.

Merci beaucoup Maxime !

 

One Reply to “Interview de Maxime, étudiant costockeur pendant son échange aux Etats-Unis”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *