Sélectionner une page

Attention, escrocs ! Les 5 pièges à entrepreneurs qu’il faut éviter. Et pourquoi parfois il faudra se laisser faire.

Attention, escrocs ! Les 5 pièges à entrepreneurs qu’il faut éviter. Et pourquoi parfois il faudra se laisser faire.

Je ne sais pas vous, mais je suis allergique à toute démarche administrative. Le genre à stocker mes feuilles de soin plutôt que de trouver un timbre et l’adresse où les envoyer.

Pas de chance, chez Costockage, je suis “Président”. Je suis donc le représentant légal et c’est mon nom qui apparaît sur tous les registres.

Espérant que j’aurais été usé par les 1001 démarches administratives nécessaires à la gestion d’une boîte, quelques escrocs tentent donc régulièrement leur chance en glissant dans mon courrier une facture pour un service imaginaire.

Cet article est une compilation des plus belles tentatives de nous extorquer un peu de l’argent si durement gagné. Spoiler: J’ai bien fini par payer un service imaginaire. Re-spoiler: c’était une obligation légale…

Garde meuble entre particuliers
1/ Le faux enregistrement au registre du commerce et de l’industrie

Coût : 255,95€

035356

L’argument qui tue pour ferrer le pigeon : “Attention certains organismes vous proposeront l’adhésion à des registres factices à caractère obligatoire.” Me voilà rassuré !

Ce qu’il faut faire en vrai : s’immatriculer sur Infogreffe

2/ Le faux enregistrement pour la TVA intracommunautaire :

Coût : 426€

L’argument qui tue pour ferrer le pigeon : Le “Europe Unlimited Registry” a une belle adresse : 6 Rond-Point Robert Schuman, Quartier européen, Bruxelles

Ce qu’il faut faire en vrai : Télédéclarer la TVA sur www.impots.gouv.fr. Le courrier qui vous demande le faire est bien plus complet que ce faux.

3/ Le faux enregistrement de nom de domaine

Coût : pas indiqué (et je ne leur ai pas demandé)

L’argument qui tue pour ferrer le pigeon : « We are the department of Asian Domain Registration Service in China (…) a company which self-styled « HDX Int’l Ltd » were applying to register « costockage » as their Brand Name and some domain names through our firm (…) so we need to check with you whether your company has authorised…”

En d’autres termes, on est les gentils, on veut vous éviter de vous faire voler votre nom, mais pour ça on a besoin de votre numéro de CB.

Ce qu’il faut faire en vrai : acheter les noms de domaine que vous voulez garder pour vous sur un Registrar comme Gandi ou OVH

Costockage.fr, premier garde-meuble entre particuliers!

Assurance comprise! 

4/ Le faux enregistrement de brevets et marques

Coût : 487€ (virement à effectuer vers une banque à Bratislava)

L’argument qui tue pour ferrer le pigeon : “Nous vous prions de bien vouloir prendre en considération qu’il s’agit d’un enregistrement privé qui n’est pas du tout lié à la publication des enregistrements officiels et qui n’est pas du tout un enregistrement par organisme gouvernemental”

Ce qu’il faut faire en vrai : vérifier sur le site de l’INPI que sa marque est disponible et faire la démarche en ligne.

5/ Le faux grimoir (?!?)

L’argument qui tue pour ferrer le pigeon : A part le choix de leur logo, je ne vois pas.

Ce qu’il faut faire : rire

6/ L’annonce légale

C’est à peu près inutile, mais en ces temps difficiles pour la presse papier, certains ont trouvé une niche en s’appuyant sur l’obligation légale de la publication (de préférence dans un journal que personne ne lit) d’une annonce lors de la constitution d’une société.

 

Coût : entre 79 et 288€. Ca parait beaucoup pour une société qui n’a pas encore gagné un sous et pour une annonce publiée dans l’Agriculteur Charentais, mais c’est la loi.

L’argument qui tue: pour ce prix là on vous envoit 2 exemplaires gratuits du-dit journal. Ils feront très bien dans un carton stocké à la cave.

Ce qu’il faut faire :

– Télécharger la liste des journaux

– Les appeler tous pour voir lequel est le moins cher

– Ou: n’en appeler qu’un parce que j’ai déjà fait le travail pour vous. Le moins cher c’est Les Petites Affiches. Enfin, après négociation. Par contre ne dîtes pas aux autres journaux que vous avez réussi à négocier, il paraît que le tarif est fixé par la préfecture…

Chacun son tour de se faire avoir !

Bonne chance !

 

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous recherchez un espace de stockage ?

Vous êtes à la recherche d’un espace de stockage ?

Laissez-nous vos coordonnées, on vous rappelle !

Être recontacté

Suivez-nous !

Twitter

Costockage

Le garde-meuble plus proche de chez vous et moins cher.

L’espace est précieux, partageons-le !

Être contacté

Restons en contact

Costockage

Costockage est le spécialiste du garde meuble entre particuliers avec assurance, box de stockage à louer, location de cave pour stocker près de chez soi, simplement, et pas cher : 60% de moins que les garde-meubles et le self stockage.

Trouver un garde-meuble
Proposer un espace