Étiquette : économie

Comment déménager en toute simplicité et sans dépasser votre budget ?

Comment déménager en toute simplicité et sans dépasser votre budget ?

Le déménagement est une grande source de stress pour les Français. C’est en partant de cette problématique que Fretbay a trouvé la solution “sur-mesure, économique et sans stress” pour les déménagements des Français. Cette place de marché permet de demander des devis à plusieurs services de déménagement et économiser jusqu’à 60% des prix habituels grâce la mutualisation des trajets. Concrètement, Fretbay est une solution économique qui se charge du transport de votre déménagement en optimisant le remplissage des camions.

On pense vraiment que c’est une alternative efficace si vous cherchez à déménager. Pour vous, nous avons interviewé les spécialistes du déménagement chez FretBay pour qu’ils nous en dise plus sur leur service.

FretBay.com, qu’est-ce-que c’est ?

FretBay est une place de marché web qui permet d’acheter des services de déménagement et de livraison d’articles encombrants ou de plus de 30 kg en remplissant les places disponibles des camions de nos 8000 entreprises de déménagement et de transport partenaires. Ainsi, grâce à la mutualisation et à l’optimisation des trajets, les devis sur FretBay permettent d’économiser jusqu’à 60% par rapport aux prix habituellement pratiqués sur le marché.

Concrètement, comment ça se passe ? Vous avez besoin de vous faire livrer un canapé, un lave-vaisselle, un piano, une armoire, etc, ou vous avez besoin de déménager d’une ville A vers une ville B, il vous suffit de déposer une demande de devis gratuitement et sans engagement. Nos entreprises partenaires vous proposent des devis sur mesure en comblant soit leurs retours à vide soit un espace vide.

Trouvez un garde-meuble

Comment vous démarquez-vous des autres sociétés de transports de déménagements ?

FretBay n’est ni une société de transport ni de déménagement ! Nous avons sélectionné 8000 entreprises de transport et de déménagement afin de faciliter la tâche fastidieuse de recherche de déménageurs en regroupant les mêmes services qu’offrent ces sociétés sur une seule et unique place de marché.
Aujourd’hui, une personne qui souhaite déménager sa maison par exemple n’a plus besoin de démarcher les déménageurs pour recevoir les devis en plusieurs jours mais dépose sa demande gratuitement et sans engagement sur fretbay.com afin de faire jouer la concurrence, recevoir les devis en quelques minutes, comparer en ligne et réserver le devis. Chaque déménageur à un profil doté d’évaluations laissées par les autres utilisateurs pour leurs prestations effectuées.

Pour une famille, quel budget allouer pour le transport de leur déménagement ?

Il est compliqué de répondre à cette question, car le budget dépend de la période, du cubage à déménager et de la distance à parcourir. Mais dans tous les cas, les devis proposés par les transporteurs sont jusqu’à 60% moins chers que les prix pratiqués habituellement sur le marché. Pour avoir un ordre d’idée, le prix d’une location de camionnette simple ajouté à tous les frais annexes (essence, péage, etc) est équivalent à l’achat d’un service de transport avec chauffeur sur FretBay.

Quels sont vos secrets pour un déménagement réussi ?

Le déménagement est la troisième source de stress pour les français alors que souvent le déménagement rime avec emploi, rapprochement familial, en tous les cas c’est un début de « quelque chose » ! Pour effectuer un déménagement réussi, il faut avant tout être organisé et commencer à le préparer à l’avance. Afin que le déménagement soit réussi, le premier conseil à donner serait de réserver rapidement son déménagement, surtout pendant la période estivale : la période de déménagement, et plus vous réservez au dernier moment, plus les prix seront élevés.

En déménageant par FretBay, vous aurez la possibilité de communiquer avec vos futurs transporteurs afin de régler tous les détails avant de valider le devis. Vous avez également différentes formules proposées afin de choisir ce qui vous correspond le mieux. Enfin, si vous n’avez pas encore de dates fixes, vous pouvez indiquer une grande flexibilité et ainsi avoir une idée du prix à payer pour votre déménagement. FretBay met tout en œuvre afin de vous faciliter cette étape, pour que votre déménagement se déroule de façon très sereine !
Pour plus de conseils déménagement, rendez-vous sur le blog de FretBay : ici.

Qui se cache derrière fretbay.com ?

FretBay a été créé par Areeba Rehman, en 2008. L’idée est venue lors qu’Areeba a voulu déménager : elle a voulu vendre ses meubles en ligne mais ils ne partaient pas, car les frais de livraison étaient toujours trop élevés. Après quelques recherches, elle a appris que 25% des camions roulent à vide et que 50% sont à moitié remplis.
Areeba s’est donc retrouvée chef d’entreprise, dans un milieu plutôt masculin. Même si s’imposer a parfois été compliqué au début, elle a gagné sa place et est aujourd’hui une entrepreneuse respectée et parfois admirée de part sa réussite. Au cours de sa jeune carrière d’entrepreneuse, elle a déjà gagné plusieurs récompenses : le trophée Graine de Boss en 2012, le trophée des femmes de l’industrie Usine Nouvelle en 2012, et a été sélectionnée parmi les 200 leaders économiques de demain Choiseul 2015.

Seriez-vous prêt à devenir Costockeur ?

Je pense que toute personne qui dispose d’un espace disponible doit devenir Costockeur ! La démarche est dans l’ère du temps, écologique et surtout économique donc tout le monde y gagne.

Merci à l’équipe de Fretbay pour avoir répondu à nos nombreuses questions, nous espérons que ces informations vous aideront à déménager en toute sérénité !
Bien évidemment, si vous voulez déménager, stocker et à la fois respecter l’environnement, faire des économies et rencontrer des gens sympas : combinez les services de Fretbay et Costockage !

Pour connaître tous les bons plans de Costockage pour votre déménagement, rendez vous sur notre blog dédié au déménagement, déménagement.costockage.fr.

L’espace est précieux (même dans les camions), partageons-le !

La revue de presse de la consommation collaborative

La revue de presse de la consommation collaborative

La consommation collaborative est une nouvelle façon – originale – de consommer et nous, chez Costockage, on trouve ça vraiment bien. La consommation collaborative c’est une multitude de choses : ça peut être stocker des cartons, louer votre cave ou partager votre voiture. Pour vous aider à cerner un peu mieux le sujet, on vous a préparé une sélection de nos articles préférés sur notre sujet préféré !

L’Economie Collaborative : meilleure amie de l’Entrepreneur

L’économie collaborative est révolutionnaire pour le consommateur parce qu’elle permet un nouvel usage des biens et des services : la question n’est plus comment on possède un bien mais comment on l’utilise, à deux, trois ou plus. Mais elle est aussi la meilleure amie de l’entrepreneur, ce que Thibaud Clément nous explique dans cet article du blog de référence de la #consocoll.

Un petit tip si vous êtes entrepreneur : faites appel aux 65 millions de Business Angels qui composent la France. Vous pourrez peut-être les convaincre d’investir chez vous via les  plateformes de crowdfunding.

Bobos, aventuriers, écolos : qui sont ces Français adeptes de la consommation collaborative ?

Ici, on vous dit qui vous êtes, vous, adeptes de la consommation collaborative. Si on devait dresser un rapide portrait robot, vous êtes des gens plutôt curieux qui se soucient de l’état de la société et qui ont un côté aventurier. On distingue cinq profils de consommateurs différents : Les Amapiens (adhérents d’une Association Pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne), les Covoitureurs, les adeptes des achats groupés, ceux qui vendent leurs biens, et enfin ceux qui louent leurs biens (VOUS !).

Acheter et vendre… autrement

Dans cet article, on comprend qu’il n’y en a pas que pour les altermondialistes du plateau du Larzac. La consommation collaborative, révolutionne l’usage des biens et services pour tout le monde. Pour tout le monde ? Oui vraiment pour tout le monde, même pour les grandes entreprises qui se mettent doucement à appliquer des principes de collaboration comme le troc de machines industrielles ou les échanges de services.

Les « Frangers » brisent l’anonymat du net et forgent l’économie du partage

Connaissez vous le “Franger” ? Contraction de l’anglais Friend + Stranger, c’est en fait ce qu’on appelle chez nous un costockeur. Un parfait étranger, chez qui vous stockez, ou qui stocke chez vous, et avec qui vous avez des relations amicales et sympathiques parce que vous avez compris que la consommation collaborative c’est aussi fait pour rencontrer des gens et partager l’usage d’un bien ou d’un service dans la bonne humeur.

 
Chers costockeurs, si vous souhaitez partager avec nous vos articles préférés sur le sujet n’hésitez surtout pas à les poster dans les commentaires de l’article.

Troc, troc, troc, qui est là ?

Troc, troc, troc, qui est là ?

Un chameau contre trois amphores, un carquois contre un calumet, c’est sur ce simple principe d’échange de biens matériels ou de services que “l’économie” a longtemps reposé. Aujourd’hui, avec l’émergence de l’économie collaborative, le troc revient. Petit tour d’horizon de ces sites où on s’échange des biens et des services sans passer par la case “paiement”.

Pour qu’il y ait troc, il faut que deux personnes aux besoins parfaitement symétriques se trouvent, et c’est bien là toute la difficulté du modèle. Toutes les plateformes de mise en relation de particuliers connaissent le problème de la liquidité : si l’offre n’est pas suffisante pour répondre à la demande, le business s’écroule. Par exemple, chez Costockage, il faut qu’il y ait assez d’espaces d’entreposage disponibles de toutes sortes (garages à Paris, caves à Lyon, etc)  pour que chaque locataire y trouve son compte. Dans le cas du troc, il faut non seulement que l’offre réponde à la demande, mais aussi qu’il y ait une réciprocité parfaite entre les deux. Sans Internet, c’est quasiment impossible.

Le troc du tout et du rien

Aujourd’hui, de nombreux sites proposent donc de mettre en ligne les objets que l’on se verrait bien troquer contre d’autres qui nous semblent plus utiles. Le principe est simple : plus il y a d’inscrits, puis il y a d’objets proposés. Plus il y a d’objets proposés, plus on se rapproche d’un niveau optimal de liquidité.

Au rang des sites les mieux fournis, on trouve notamment GchangeTout qui propose d’échanger des objets neufs ou d’occasion, de les louer et de s’entraider en fonction du savoir-faire de chacun. Le site dépassait les 100.000 membres dès 2010, mais impossible de trouver des chiffres plus récents… On peut également mentionner pretachanger qui a été cité parmi les 100 start-ups où investir dans le dernier numéro de Challenges. Les autres exemples ne manquent pas : OnlinetrocConsoGlobe et ComptoirDuTroc, des sites où on s’échange à peu près tout ce qui peut s’échanger, d’un MacBook Pro à une couette pour bébé en passant par de l’encens.

Le troc spécialisé

Certaines initiatives de troc ont pris le parti de se spécialiser dans un domaine en particulier. C’est le cas de Troc Légumes qui se cantonne à l’univers du potager (mais qui triche un peu en proposant soit l’échange soit la vente de produits alimentaires). Enfin, plus classique, TrocTribu vous propose d’échanger vos biens culturels (CDs, DVD, livres et autres). Cette nouvelle vision de troc spécialisé pose la question de l’échec ou non du troc traditionnel : peut-on réellement tout échanger contre tout et se passer d’argent ? Finalement, la généralisation même du système de monnaie n’est-elle pas la preuve que le troc, et bien ça ne marche pas ?

Le semi-troc

Certains sites ont dès lors cherché l’entre-deux : l’échange de biens toujours démonétisés mais en instaurant un système de points afin de mesurer la valeur de chaque bien. On garde le principe du troc tout en s’affranchissant des problématiques d’équivalence de biens. Au niveau vestimentaire, la sympathique plateforme kidiTroc offre la possibilité d’envoyer les vêtements désormais trop petits de ses enfants pour en recevoir des plus grands via un système de packs : un pack contre un autre, les packs ayant à peu près tous la même valeur. De même, le site d’échange de maisons GuestToGuest a mis en place un système de GuestPoints qui récompense les utilisateurs les plus actifs en leur permettant de louer et d’accueillir plus facilement. Au rayon des concepts d’entraide, on trouve Les Troc’heures qui se veut la plateforme de partage d’heures de bricolage, partant du principe qu’un service rendu en appelle un autre, et chacun a des savoir-faire différents qu’il est bon d’utiliser pour tous. Dans la même veine mais sous un format associatif, l’Accorderie lutte contre “la pauvreté et l’exclusion en renforçant les solidarités entre des personnes d’âges, de classes sociales, de nationalités et de sexes différents”. Ces sites là tentent de remplacer l’argent comme unique moyen d’échange tout en garantissant à l’utilisateur qu’il recevra un objet ou un service de la même valeur que celui qu’il propose.

Malgré ces nouveaux systèmes, on attend encore qu’un de ces sites explose. Certaines entreprises comme l’américain Thredup ont d’ailleurs fait le choix d’abandonner le troc pour passer à un système de dépôt-vente en ligne. Le troc se cherche encore mais on est optimistes chez Costockage, sous une forme ou une autre l’échange de biens ou de service entre particuliers est en marche !

Et vous, vous avez déjà échangé votre MacBook contre un canapé ?