Catégorie : Costock’Astuces

Costockage vous conseille et vous partage ici toutes ses astuces !

Comment se débarrasser de ses démarches administratives pendant un déménagement ?

Comment se débarrasser de ses démarches administratives pendant un déménagement ?

Aujourd’hui on vous présente Souscritoo, une startup qui fait également partie de l’accélérateur Zagatub! Leur service révolutionne la lourde tâche de souscription aux contrats lors de vos déménagements. Désormais, plus besoin de vous prendre la tête, Souscritoo s’occupe de tout : contrats d’électricité, assurance, internet…. Encore un bon plan pour votre déménagement !

 Souscritoo, qu’est-ce que c’est ?

Souscritoo est un site web dédié aux particuliers et qui leur permet de souscrire à tous leurs abonnements en une seule fois. Que ce soit pour le contrat d’électricité, d’assurance ou pour l’abonnement à la box internet, Souscritoo s’occupe de toutes les démarches administratives gratuitement et par téléphone. Un coup de fil de 20 minutes et le tour est joué !

Quels sont les avantages à utiliser Souscritoo ?

Souscritoo fait gagner un temps fou aux particuliers qui n’ont pas le temps ou l’envie de s’occuper de toutes ces démarches longues et barbantes. Nos experts s’occupent à la fois des démarches administratives mais comparent aussi les offres parmi celles de tous les fournisseurs afin de sélectionner la plus intéressante pour le client. Souscritoo fait donc économiser du temps et de l’argent !

Quels sont les services les plus demandés sur Souscritoo : téléphone, internet, électricité, assurance ?

Notre service qui fonctionne le mieux est la souscription pour les contrats d’énergie mais nous avons beaucoup de clients qui font appel à nous pour traiter toutes leurs démarches administratives.

Comment Souscritoo peut-il être gratuit ?

Nous touchons une commission du fournisseur à chaque fois qu’un client de souscritoo souscrit chez lui. C’est donc facile pour les clients et très pratique.

Qui se cache derrière Souscritoo.fr

Deux fondateurs ont créé souscritoo : Philippe et Benoît. Philippe s’occupe des partenariats et du marketing. Il est diplômé de l’Ecole Polytechnique et d’HEC. Philippe a travaillé dans les domaines de l’énergie, des télécoms et de l’assurance. Il a aussi deux années d’expérience McKinsey et Goldman Sachs. Philippe a débuté dans la Marine Nationale en service à Djibouti.

Benoît s’occupe du web et du centre d’appels. Il est diplômé de Supélec et de l’ESCP et décide de collaborer avec Philippe après avoir travaillé deux ans chez Advancy puis BNP Paribas. Il a aussi créé une première startup qui s’appelle Visit1museum.com

Seriez-vous prêt à devenir costockeur ?

Totalement, nous trouvons votre service très pratique, moins cher qu’un garde meuble traditionnel et en plus cela crée une véritable communauté de costockeurs.

 

Trouver un garde-meuble

 

Costockage et sous-location, un point sur la législation.

Costockage et sous-location, un point sur la législation.

Nous accueillons aujourd’hui Arnaud Bucaille, fondateur du site E-sublet.fr pour bénéficier de son expertise juridique sur la sous-location. E-sublet est un site spécialisé dans les annonces de sous-location qui s’inscrit lui aussi dans le paysage de la consommation collaborative. Beaucoup de préjugés entourent ces pratiques, nous avons donc saisi l’occasion pour faire un point juridique et s’intéresser plus particulièrement au cas de costockage.

La sous-location, est-ce vraiment une pratique légale ?

Effectivement, la sous-location est tout à fait légale. Sachez qu’un sous-locataire peut même bénéficier des APL. Pour sous-louer son appartement de manière totalement transparente, il vous suffit d’obtenir l’accord écrit de votre propriétaire et ne pas sous-louer plus cher que vous ne louez.

Vous pouvez proposer à la sous-location tout ou une partie de votre logement. Dans les grandes villes, il n’est pas rare de voir des sous-locations de parking ou même de grenier pour du costockage (^^).

Sous-louer pour stocker, est-ce différent de sous-louer pour loger ?

Dans la démarche administrative, il n’y a aucune différence. Vous sous-louez et à ce titre vous avez besoin de l’accord de votre propriétaire. Par contre dans la pratique, cela sera beaucoup plus simple d’obtenir l’accord de votre propriétaire pour un stockage en sous-location que pour l’accueil d’un sous-locataire.

Dans le cas où la personne qui vient déposer ses affaires ne possède pas la clé (ce qu’on appelle le « dépôt » chez Costockage, ndlr) il ne s’agit même pas de sous-location. Vous ne faîtes que stocker et rendre un service, la personne n’a accès au lieu que par votre intermédiaire et le stockage ne peut être assimilé à de la sous-location. Dans ce cas, vous n’aurez pas besoin de l’accord de votre propriétaire Il vous suffira de vous mettre d’accord par contrat avec le déposant. Attention cependant, votre assurance habitation ne couvre pas le dépôt rémunéré (c’est pour cette raison que Costockage inclut une assurance spécifique dans toutes les transactions, ndlr).

NB : pour plus d’informations, notamment sur la fiscalité liée à ces pratiques, nous vous renvoyons à cet article.

Comment cela se passe-t-il lorsque la pièce est hors du domicile ? (garage ou box par exemple)

Dans ce cas, il s’agit d’une sous-location partielle. Vous pouvez laisser l’accès à un garage pour le stockage d’un véhicule ou un box de stockage pour vos meubles en précisant à votre propriétaire que la sous-location ne concerne que cet espace. Encore une fois, il est vraiment aisé d’obtenir l’accord de votre propriétaire dans ce type de cas. Celui-ci comprendra tout à fait que vous utilisiez l’espace inoccupé et ne s’inquiétera pas des dégâts. Comme je l’expliquais, beaucoup de personnes sous-louent leur garage et parfois pour plusieurs centaines d’euros dans les grandes villes. C’est une pratique très répandue et bien acceptée par les propriétaires.

Pour en savoir plus sur la législation qui entoure la sous-location, je vous invite à visiter E-sublet.fr et vous attarder sur notre blog. Nous y éclaircissons pour vous tous les points qui concernent entre autres, les APL, la taxe d’habitation et autres sujets d’interrogations.

Vous souhaitez une location immobilière dans le Vaucluse ? Faites confiance au site lesclesdumidi-vaucluse.com !

 

Comment trouver sa coloc ?

Comment trouver sa coloc ?

Etudiant à Paris, vous cherchez un logement assez grand pour contenir toutes les affaires que vous avez costockées durant cette merveilleuse année passée en échange au Pérou. La colocation est probablement le seul moyen de trouver un appartement assez vaste dans votre budget. Mais chercher un appartement en coloc’ c’est un peu comme chercher un espace de stockage pas cher et proche de chez soi : c’est difficile.

Costockage vous propose son guide pour trouver facilement une coloc’.

Avec qui je veux habiter ?

La question piège… Comment choisir son coloc ? Quels sont les critères qui vont faire que ma coloc va bien se passer ?

  • le rythme de vie. Et oui c’est sympa d’avoir un coloc fêtard, mais quand il ramène ses potes tôt, très tôt le matin alors que vous avez partiels / travail 2 heures après, il faut assurer ou avoir un sommeil de plomb.
  • les centres d’intérêts. Ça paraît bête, mais ne rien avoir à dire à son ou sa coloc ça limite vos conversations et donc votre communication. Or la communication est un élément clé d’une colocation réussie.
  • le caractère. Pas besoin de dessin, mais si vous êtes extraverti(e), évitez le ou la coloc’ timide, vous risquez de le mettre mal à l’aise …

Bref définissez quelles sont les personnes avec lesquelles vous vous verriez le plus vivre au quotidien. Et ce ne sont pas forcément vos potes, attention au piège.

Bon j’ai choisi mes coloc, et maintenant, je fais quoi ?

Où vais-je vivre ?

Comme lorsqu’on cherche un espace de stockage, il faut définir des besoins précis sur ce que l’on recherche.

  • dans quel type de colocation voulez-vous vivre ? Une colocation étudiante (souvent fêtarde) ? Une famille mono-parentale ? Chez un senior ?
  • Le type de logement : appartement ou maison (dépend de votre budget) ? Avec Balcon ? Avec box de parking ?
  • Avec quel type de fonctionnement interne ? Partage des frais (hors loyers) ou chacun pour sa pomme (l’indépendance qu’ils disent) ?

 

Garde meuble entre particuliers 

Ça y est, je sais ce que je veux comme coloc. Mais comment trouver la bonne ?

Comment trouver la perle rare ?

Il y a plusieurs méthode pour trouver une coloc :

  • trouver une coloc déjà existante qui a une place de libre. Faites quand même bien attention aux points précédents, même si vous êtes pressé. On ne saurait trop vous conseiller weroom, colocation.fr , autroisieme.com ou roomlala pour vos recherches.
  • On vous conseille de trouver dans un premier temps vos colocs avant de rechercher un appartement pour limiter les risques financiers.

L’épreuve finale : signer le bail !

Après toutes ces épreuves arrive le moment fatidique de la signature du bail. Lors d’un contrat en colocation toute personne qui habite dans l’appartement signent le bail, il s’agit d’un contrat entre les colocataires et le loueurs (ce n’est pas de la sous-location).

Attention, certains contrats comprennent une clause de solidarité entre les locataires.

La clause de solidarité : kézaco ?

Chaque colocataire est responsable de l’ensemble des obligations du bail, c’est-à-dire que si l’un d’entre vous ne paye pas sa part, les autre devront l’assumer à sa place.  Vous comprenez mieux pourquoi il vaut mieux choisir des personnes de confiance dans le cas d’une colocation.

Néanmoins, comme l’indique l’article 1202 du Code Civil, la solidarité doit être expressément prévue au contrat de bail.

ATTENTION, certaines formulations valent solidarité, comme par exemple :
-« l’un pour l’autre »,
-« chacun pour le tout »,
-« ont obligation au tout »,
-« Pour le paiement du loyer et des charges inhérentes à l’habitation, ils sont solidaires ».

Un dernier point auquel il faut être vigilant,  le propriétaire n’est pas obligé de restituer à chaque locataire sa caution. Il peut verser l’argent à l’un d’entre eux qui devra ensuite reverser sa caution à chacun, donc soyez prudents.

Votre budget coloc est dur à tenir ? Vous avez de la place inutilisée ? N’hésitez pas à costocker pour payer l’électricité ou l’eau chaude. Comme ça chacun pourra passer le temps souhaité sous la douche.

Vous avez des expériences de colocation, des bons plans, astuces à partager ? Commentez !

Vous habitez dans le Gard et vous ne voulez plus être en coloc ? Regardez les annonces immobilières dans le Gard avec lesclesdumidi-gard.com !

Louer un appartement, le Koh Lanta des temps modernes

Louer un appartement, le Koh Lanta des temps modernes

Dans la vie, il faut savoir accepter de faire des choses désagréables. Il y a les examens, les premiers entretiens d’embauche, les premiers râteaux. Généralement, l’expérience et la préparation sont les maîtres mots du succès. Dans cette bouillie de choses désagréables, rien n’est plus éreintant que la recherche d’un appartement. Voici quelques clés pour trouver ce que vous recherchez de manière efficace, sans vous faire flouer.

1.     Constituer son dossier

De manière générale, la demande d’appartement est environ 10,000 fois supérieure à l’offre. Vous pouvez d’ailleurs multiplier ce nombre par 10 si vous recherchez un appartement dans la capitale. Votre dossier sera votre vitrine et il est donc impensable d’aller visiter un appartement sans un dossier complet et solide.

Faisons d’abord un point sur les documents indispensables. Les agences ou les propriétaires demandent toujours les mêmes documents, à savoir (à adapter selon votre situation professionnelle) :

– une photocopie recto / verso de votre carte d’identité ou passeport

– une photocopie de votre carte étudiant et votre certificat de scolarité

– vos trois derniers bulletins de salaire

– votre contrat de travail ou une attestation de votre employeur

– votre dernier avis d’imposition sur le revenu

– votre taxe foncière

– votre relevé d’identité bancaire

– vos anciennes quittances de loyer

– une attestation d’Assurance Multirisques Habitation

– votre dernière facture EDF

– extrait Kbis pour les indépendants

– dans le cas où vous ayez un garant, il devra fournir tous ces mêmes documents (si vous pouvez, prenez un garant, ça rassure les agents).

Seulement, au moment de visiter votre appartement, vous serez 10 à avoir un dossier convenable et complet. Alors n’hésitez pas à en rajouter pour faire bonne impression :

– écrivez quelques lignes vous présentant en tête du dossier (par exemple, « je m’appelle Eduardo, et je cultive des oranges pour Tropicana depuis 15 ans »)

– faites un sommaire et numérotez les pages de votre dossier

– ajoutez un CV, ça fait toujours bonne impression

– reliez le tout, ça vous coûtera 2 euros.

2.     Rechercher son appartement

Il est maintenant temps de vous attaquer à la recherche à proprement parler.

Votre première option est de vous aventurer sur les sites de locations immobilières. Commencez par rechercher sur les sites qui vous permettent de traiter directement avec les propriétaires de logements. Vous éviterez ainsi de payer les frais d’agence qui s’élèvent en général à un mois de loyer. Il y a par exemple  PAP (Particuliers à Particuliers) ou encore LocService.fr qui propose un service inversé : ce sont les propriétaires qui vous contactent. En deuxième ressort, visitez les sites Se Loger, Paru Vendu, Acheter Louer ou encore Explorimmo. Des agences y postent régulièrement leurs annonces donc créez-vous des alertes de manière à être prévenu en exclusivité lorsqu’une annonce correspondant à vos critères arrive en ligne. HomeNGo, petit nouveau du secteur, mérite aussi d’être visité. En mettant l’accent sur l’ergonomie, ce site permet de faire des tris très simples et donc de s’y retrouver facilement.

Votre deuxième option, plus classique, consiste à acheter la publication papier de Particuliers à Particuliers. Ce petit recueil d’annonces sort tous les jeudis et vous coûtera la modique somme de 2,95 € dans les bureaux de tabac, kiosques, gares,… Achetez le jeudi, tout est déjà loué le jeudi soir !

Vous pouvez aussi, aller toquer à la porte des agences immobilières des quartiers/arrondissements qui vous intéressent. Ils sauront vous indiquer si un bien correspondant à vos critères est actuellement disponible. Renseignez-vous sur le site du portail immobilier Consortium Immobilier, si vous souhaitez trouver un bien dans les quartiers qui vous plaisent.

ATTENTION : certaines agences vous vendent des listes d’appartement, il ne faut surtout pas les acheter. Pour plus de détail, vous pouvez lire cet article du Figaro qui résume parfaitement la situation.

3.     Visiter sa sélection

NE VOUS PRECIPITEZ PAS ! Avec un peu de patience, vous trouverez chaussure à votre pied. Il faut aller au-delà de la première impression pour ne pas se planter et rater un détail essentiel.

Voici les points auxquels il faut s’attacher sans compter son temps :

– étudiez les parties communes de l’immeuble. Y a-t-il un digicode ? Un gardien ? Des locaux professionnels qui pourraient vous déranger ? Une possibilité pour louer un garage ou un box ?

– passez en revue tous les détails de l’appartement, en mettant l’accent sur les points suivants :

1. Bruit général de l’appartement et épaisseur des murs (crucial dans une colocation…)

2. Fonctionnement des fenêtres et isolation générale

3. Chauffage (centralisé ? électrique ?)

4. Tuyauterie (usée ? traces d’humidité ?)

5. Prises et câblage, et possibilité d’entreposer vos box internet à proximité

6. Luminosité et exposition de l’appartement

7. Nature et état du chauffe-eau

8. Equipements de la cuisine (plaques chauffantes ? gaz ? branchements pour machine à laver ?)

9. Imaginez l’emplacement de TOUS vos futurs meubles. Comme le disait Pierre Dac, « On croit souvent qu’un appartement est bas de plafond, alors qu’il est tout simplement haut de plancher ».

10. Aurez-vous de la place pour stocker entre particuliers ?

Si un appartement vous convient, c’est le moment d’appliquer vos meilleures techniques de speed dating et de marquer l’agent ou le bailleur en 5 minutes. Il faut que dans les jours qui suivent, il se rappelle de vous. Parlez-lui de vos études, de vos parents, de votre passion (sauf si c’est la batterie, il pourrait penser que ça peut poser problème).

Dans les jours qui suivent, ne lâchez rien, appelez-le jusqu’à obtenir les clefs.

4.     Hello Ikea

Vous n’avez certainement pas besoin de conseils à ce sujet, mais réfléchissez-y à deux fois avant de vous jeter sur leurs gâteaux au chocolat.

On a oublié quelque chose ? Commentez les amis, commentez !

A noter: Si vous cherchez un bien dans le Sud de la France l’Agence Immobilière Marseille pourra vous aider à trouver le bien tant attendu !

10 astuces pour chasser les fantômes qui hantent votre cave

10 astuces pour chasser les fantômes qui hantent votre cave

 

Aujourd’hui, Agathe a décidé de rentabiliser sa cave. Son annonce sur Costockage est publiée, elle est prête. Il ne lui reste plus qu’à nettoyer sa cave pour pouvoir accueillir un costockeur. Elle y descend donc pour faire un peu de ménage. Et là, malheur. Agathe réalise que sa cave est habitée par des fantômes, qui n’ont evidemment pas envie de la partager avec des cartons.

Voilà donc pourquoi l’équipe de Costbusters (vous avez compris le jeu de mot ?) lui vient en aide, et répond à la question : que faire pour débarrasser ma cave des fantômes qui y habitent ?

Louer ma cave hantée

  1. Ne paniquez pas : les fantômes sont des êtres gentils. Si vous en croisez un, parlez-lui comme à votre chat, avec une voix neutre. Soyez pédagogue. Demandez-lui gentiment de s’en aller.
  2. S’il ne veut pas partir, ouvrez les fenêtres !! Ah non… vous n’en avez pas, vous êtes dans une cave. Donc, ouvrez vos soupiraux ! Peut-être que le courant d’air le fera déguerpir…
  3. Faites appel au VMC tout puissant qui vous sert à déshumidifier votre cave. Ce dernier congèlera l’être hanté et assainira l’air de votre cave.
  4. Sautez trente fois sur vous-même en récitant “Le pouvoir des trois nous libèrera
  5. Appelez un ghostbuster professionnel mais attention aux escrocs, certains sont souvent des religieux défroqués ou marginaux… (on vous conseille plutôt de faire confiance à l’équipe des costbusters)
  6. Suivez les bons conseils du professeur Serigne Samba Ndiaye, enseignant chercheur phytothérapeute : mettez un verre de jus de citron dans un seau d’eau et récitez : 1 fatiha, 7 koursiyou, 7 law anzalnaa, 7 Alam nachrakh, 7 khoul yaa ayoukhal, 7 Ikhlaç, 7 falaqi, 7 Nassi ; Puis, asperger le lieu avec ce liquide et les mauvais esprits qui s’y trouvent le quitteront sur le champ.
  7. Quittez le navire. La cave.
  8. Si le fantôme est docile et qu’il décide de partir, offrez lui le code promo COHALLOWEEN* à utiliser sur costockage.fr pour qu’il puisse aller squatter une autre cave …
  9. Si par malheur vous tombez sur un fantôme méchant, mangez-le
  10.  Si vous n’y arrivez pas appeler immédiatement l’équipe de Costbuster (cette fois-ci, vous l’avez compris ?) Notre service client trouvera une solution quoi qu’il arrive.

 

*code promo de 20€ dès 200€ euros d’achat valable jusqu’au 15/11/15.

Comment trouver le bureau idéal pour votre entreprise ?

Comment trouver le bureau idéal pour votre entreprise ?

Chers professionnels, l’achat de vos locaux d’entreprise est une étape clé du développement de votre activité c’est pourquoi il vous faut être très exigeants.  Pour vous donner les meilleurs conseils lors de votre recherche de locaux professionnels, nous avons fait appel à des experts en immobilier d’entreprise : www.geolocaux.com. Leur équipe vous livre les meilleures astuces pour le déménagement de vos locaux professionnels. Suivez ces 5 points très importants avant de vous lancer dans vos recherches de bureaux :

La recherche de bureaux est une étape décisive dans la vie de votre entreprise, tant en terme de coûts, qu’en terme de croissance future. Voici 5 points prioritaires à ne pas négliger :

Pensez au bien être de vos employés

Lorsque l’on se lance à la recherche de bureaux, la priorité principale est généralement le coût qu’une telle démarche engendre. N’oubliez pas que vous occuperez vos bureaux pendant une durée minimum de 3 ans si vous signez un bail classique 3-6-9 ! Le bien-être de vos employés est important et joue sur la productivité de votre entreprise, pensez à eux !

Recensez vos besoins de surface par catégories

On se pose souvent la question trop tard. Les bureaux que vous avez visité sont sympathiques, l’immeuble et le quartier aussi… mais en réfléchissant bien il vous manque l’espace pour deux bureaux de direction, vous n’avez plus qu’à passer votre chemin. Le meilleur moyen de ne pas se tromper est de recenser ce que vous avez déjà, ce qui ne vous sert pas et ce qui vous manque en termes d’espaces. Transmettez ensuite cette liste à votre conseiller en immobilier d’entreprise, si vous en avez un.

Faites appel à un conseiller spécialisé en immobilier d’entreprise

On connaît tous quelqu’un qui a déjà loué, acheté ou vendu un appartement sans passer par les agents immobilier, c’est vrai. Connaissez-vous en revanche la norme d’affichage des surfaces et des prix en immobilier de bureaux ? La répartition des charges propriétaire/locataire ? L’article 606 du Code Civil ? Les clauses importantes à négocier dans votre futur bail ?

On connaît tous quelqu’un qui a refait son appartement après avoir passé son dimanche après-midi dans un magasin de bricolage, c’est vrai. Savez-vous ce qu’est un faux plancher technique ? Une prise RJ-45 ? Les normes accessibilité PMR, incendie et de sécurité ?

Les professionnels de l’immobilier pourront vous aider à répondre à ces questions, l’immobilier d’entreprise est un métier à part entière.

Demandez l’avis de vos collaborateurs

On vous le disait un peu plus haut, le bien-être de vos collaborateurs n’est pas à négliger. Changer de lieu de travail est un facteur de stress et un changement important dans la vie de vos collaborateurs : confort des espaces actuels, habitude du trajet domicile – lieu de travail, proximité des commerces et restaurants, abonnement à la salle de sport… sont autant de facteurs qu’il convient de considérer pour tenter de les reproduire au mieux dans vos futurs locaux. Quoi de mieux que de leur demander leur avis ?

Réfléchissez aussi à moyen et long terme

Déménager est un moyen de préparer l’avenir et ce qu’il réserve ! Recrutement, besoins en stockage, archives… Considérer ces facteurs et choisir vos futurs locaux en fonction de ceux-ci vous permettra de ne pas avoir à relire cet article dans 3 ans.

L’importance de Costockage lors de votre déménagement professionnel

Lors de leurs déménagement, les entreprises ont de grands besoins en stockage car les locaux n’ont pas toujours les mêmes surfaces. C’est dans ce sens que le service de Costockage peut être très bénéfique aux entreprises car elles n’ont plus à se soucier de trouver un bureau suffisamment grand pour pouvoir stocker. Elles peuvent tout simplement s’installer dans un bureau à leur taille et stocker leurs archives à proximité, en toute sécurité et à des tarifs très avantageux.

Sous les cartons la plage ! Comment font les saisonniers pour stocker leurs meubles ?

Sous les cartons la plage ! Comment font les saisonniers pour stocker leurs meubles ?

Jimmy travaille au Club Med. En tant que saisonnier, il est amené à stocker ses affaires régulièrement pour éviter de payer un loyer lorsqu’il n’est pas chez lui.

A quelle fréquence déménagez vous ?

Je ne déménage que rarement, la dernière fois c’était pour rejoindre ma copine à Saint Etienne.

Quelle est la durée type de vos missions ?

Pour le moment, j’ai commencé il y a peu, 4 à 6 mois.

Conservez-vous votre appartement durant ces missions ou stockez-vous vos affaires dans un garde-meuble ?

Durant les saisons, je ne conserve pas mon appartement, c’est inutile. Je stocke toutes mes affaires chez des proches ou des amis afin de limiter les coûts. Je me suis déjà renseigné auprès de société de self stockage, mais les prix sont trop élevés pour moi donc c’est système D pour le moment en attendant de trouver mieux.
En plus j’ai la chance de ne pas avoir trop de mobilier pour le moment (rires).

Stocker chez un particulier

Qu’est-ce qui vous intéresse le plus dans une offre de garde-meuble entre particuliers ?

Essentiellement le prix je pense. Par rapport à un garde meuble, la solution de stockage que vous proposez est plus avantageuse.
Ensuite sûrement la distance. Cela me permettrait de stocker toutes mes affaires au même endroit au lieu de les stocker dans différents endroits et de devoir à la fin de chaque saison tout rapatrier dans mon appartement.

Seriez-vous prêts à devenir Costockeurs ?

Pourquoi pas si le service me plaît, l’idée est très sympa. Pour quelqu’un comme moi qui aime le contact, c’est une solution intéressante d’un point de vue technique et économique.

 

J’ai reçu une demande : Comment répondre aux messages de costockeurs intéressés par mon espace ?

J’ai reçu une demande : Comment répondre aux messages de costockeurs intéressés par mon espace ?

J’ai bien suivi les conseils de Jérémy (quel prix pour mon annonce, mon annonce en photos, comment décrire mon espace) pour mettre en avant mon espace sur Costockage. Maintenant que de nombreux costockeurs me contactent, que faire ?

Comment répondre à un message privé sur le site ?

Sur Costockage, les locataires vont souvent  prendre contact avec vous afin d’en savoir plus sur l’espace que vous proposez. Il est important de bien leur répondre. Voici quelques idées des sujets que vous pourrez aborder avec le locataire potentiel :

  • Confirmer au locataire la disponibilité de votre espace (“oui mon espace est disponible pour la période demandée” ou “désolé mais mon espace est déjà occupé, je vais mettre à jour mon calendrier”.
  • Vous avez le droit de demander au locataire ce qu’il compte stocker dans votre local (quel type d’objets).
  • Répondez en étant le plus précis possible sur les questions concernant l’accessibilité de votre espace  (la hauteur et la largeur de la porte du local, possibilité de décharger directement ses affaires depuis l’arrière d’un véhicule).

Louer mon espace sur Costockage

Pour rappel : pour vous simplifier la vie, la procédure se fait intégralement en ligne et les coordonnées ne peuvent être échangées que lorsque la réservation est acceptée.

Voici ci-dessous un exemple de message en réponse à une demande :

Message demande costockage
Message costockage
Départ en Erasmus : Que faire de ton studio pendant que tu bois des bières à Dublin ?

Départ en Erasmus : Que faire de ton studio pendant que tu bois des bières à Dublin ?

Partir pour son stage ou ces études c’est bien mais que faire de ses affaires ou de son appart ? Pour éviter de vous retrouver SDF en rentrant ou d’égarer des affaires, Costockage vous propose ses bons plans déménagement et stockage.

Avant tout départ, il convient de mettre de l’ordre dans ses affaires. Quelles sont les solutions pas chères pour ses affaires avant un départ en Erasmus ?

 

Que faire de son appartement ?

La sous-location

La sous-location peut-être une bonne option pour éviter de résilier votre bail. C’est toujours un peu compliqué d’en chercher un en cours d’année. Alors que le louer à quelqu’un qui est aussi à la recherche d’un appartement pour son stage ou sur une courte période c’est optimal.

Petit rappel, la sous-location est légale en France du moment que vous avez l’accord du propriétaire et que vous ne sous-louez pas plus cher que vous louez.

Stocker chez un particulier

L’échange d’appartement

Echanger son appartement avec un autre étudiant (toujours via le principe de sous-location). Le bon compromis qui peut éviter bien des recherches, on ne saurait vous conseiller un meilleur site que Switcharound.

Certaines écoles et université favorise ce type d’échange de logements entre les étudiants qui bénéficient du programme Erasmus. Pour savoir si c’est votre cas, consultez le site de votre école.

Stocker ses affaires 6 mois durant

Que vous optiez pour la sous-location, l’échange d’appartements, ou que vous rendiez votre appart’, vous aurez sûrement besoin de stocker des affaires (celles auxquelles vous tenez mais que vous n’emportez pas). Et là, c’est le drame …! Votre chambre chez vos parents est non seulement loin, mais déjà pleine de toutes vos affaires d’adolescent. Les garde meubles sont à l’extérieur de la ville où vous logez et hors de portée de votre bourse étudiante.

Alors pourquoi ne pas stocker à petit prix chez un particulier proche de chez vousStocker dans la cave de votre voisin pour économiser et payer votre billet sereinement ?

Quel est le juste prix pour rentabiliser rapidement ma cave ou mon box ?

Quel est le juste prix pour rentabiliser rapidement ma cave ou mon box ?

Le “juste prix” est une question très importante, à laquelle il faut répondre prudemment. Un prix trop élevé aura tendance à faire fuir les costockeurs à la recherche d’un espace. Au contraire un espace proposant un prix trop bas sera perçu comme peu fiable, de mauvaise qualité. Il est donc important pour vous de proposer un prix optimal pour louer votre cave sur Costockage.

Quel prix fixer ?

Quand je fixe mon prix, je dois me mettre à la place du locataire, pour qui Costockage.fr est le spécialiste du stockage économique et de proximité.

On constate que sur le marché du costockage les espaces les plus rentables sont les petites surfaces (moins de 7 ou 8m2) en location. Un particulier à la recherche d’un local de stockage dépense en moyenne 80€/mois. Le prix peut varier en fonction de la situation géographique de l’espace.

A Paris, une cave (facile d’accès) ou un box de 5m2 peut se louer autour de 100€/mois. En revanche, en zone rurale, ou pour une ville moyenne, le prix sera compris entre 40 et 80€ pour le même type d’espace.

Débarras en location
Débarras en location

Cette personne a un espace de 64m3. Il lui sera très difficile de le louer en intégralité (415 euro / semaine, soit 1660 euro / mois ) car peu de monde a besoin d’un tel volume.

Louer mon espace sur Costockage

En optant pour le mode de “dépôt” par contre, il lui serait possible de louer sa cave à plusieurs personnes en même temps et de le rentabiliser rapidement.   Pour les espaces de plus de 30m3 (entrepôts, ateliers, grandes caves ou boxes), Costockage vous conseille de mettre votre espace en “dépôt” : Il est partagé entre plusieurs locataires et vous fixez des RDV à la fréquence qui vous arrange. Pour ce type d’espace, le prix est en fonction du volume (en €/m3/mois), de façon à maximiser votre taux d’occupation et votre rendement.

garage en dépot
garage en dépot

 

Entrepot en dépot
entrepot en dépot

Ici, le mode de location choisi est le plus intéressant, mais compte tenu du prix, ce Costockeur risque de ne pas avoir beaucoup de demandes. En effet, 14€/m3/mois c’est très élevé pour une ville comme Dijon. L’annonce du dessus par contre propose un tarif compétitif pour la région avec 3,9€/m3/mois.

A savoir

Les gardes meubles professionnels, situés en périphérie des grandes villes, proposent un prix entre 8 et 15€/m3/mois. Pour rester attractif il est donc recommandé, pour un espace situé en centre ville, de ne pas dépasser 8€/m3/mois, et 6€ en banlieue parisienne ou dans une ville moyenne. Dans tous les cas, nous vous conseillons de comparer les prix des annonces déjà présentes sur le site, afin de louer votre cave au plus vite.

Dans quelles circonstances dois-je baisser mon prix ?

  • Vous n’avez jamais effectué de locations.
  • Vous ne recevez pas de demandes d’informations dans les 3 semaines suivant la création de votre annonce.
  • Votre espace a un ou plusieurs défauts (pas d’ascenseur dans un immeuble avec plusieurs sous-sols, passage étroit, difficile d’accès, humide ou peu sécurisé).

Dans quelles circonstances puis-je augmenter mon prix :

  • Vous avez déjà plusieurs locations à votre actif et recevez continuellement des demandes.
  • Vous avez reçu plusieurs commentaires positifs.
  • Votre espace à un ou plusieurs atouts (accessible par camionnette, monte charge ou très sécurisé).

Pour rappel, n’oubliez pas que le prix final communiqué aux locataires comprend les frais liés à l’assurance et au fonctionnement du site, ce qui équivaut à environ 20%. Si vous désirez accorder un rabais il vous faudra directement modifier votre prix via «modifier mon annonce».

Pour tout savoir pour bien rentabiliser votre cave ou votre box, rendez-vous sur notre blog dédié aux propriétaires, investir.costockage.fr.